Sentir son whisky pour mieux apprécier sa palette aromatique

Le whisky a fait son apparition depuis plusieurs années auprès des nobles. Il est souvent présent durant les grands événements, notamment chez les riches. Le whisky est un signe de noblesse, c’est pour cette raison même qu’il coûte une fortune. Mais sa présence accorde d’importants privilèges aux invités. Il existe plusieurs types de whisky et ils ont chacun leur particularité. Ce qui les différencie surtout, c’est leur composition, qui leur donne des goûts exceptionnels et un arôme prononcé. D’où il est important de sentir son whisky pour apprécier sa palette aromatique. Et pour bien savourer ce fameux scotch, quelques étapes ne devraient pas être négligées : bien choisir son verre, sentir les arômes, et apprécier le goût.

Choisir son verre

Avant de bien sentir un whisky, il est nécessaire de faire également le bon choix de son verre. En effet, le whisky pourrait être bu avec tous types de verre. Mais avec le bon verre, on bénéficie plus de sa particularité. Et pour mieux sentir les arômes et bien le déguster, il est important d’opter pour le verre approprié. Ce dernier n’est que le tumbler, un verre en forme de tulipe. Plus exactement, il s’agit d’un godet large et trapu à col resserré concentrant tous les arômes et incitant le nez à y plonger afin de mieux l’identifier. Ensuite, verser son whisky en faisant un mouvement circulaire au verre en le tenant par le pied dans le but d’oxygéner le whisky.

Sentir les arômes

Après avoir versé correctement le whisky dans son verre, il est temps de renifler son arôme. Pour bien sentir un whisky, il est important de tenir son verre à l’aplomb du nez. Ce mouvement va donner aux arômes le temps de monter et directement au nez. Une fois bien reniflé et le nez sensibilisé, il ne faut pas hésiter à faire rentrer ce dernier petit à petit dans le verre en profondeur jusqu’à ce qu’on puisse apprécier les senteurs. En effet, le whisky possède une des palettes les plus larges grâce à ses composants. C’est pour cette raison qu’il est essentiel d’utiliser un tumbler, puisque l’odeur de l’alcool est diminuée au profit des notes de fond.

Apprécier le goût

Le fait de sentir un whisky n’est pas suffisant, puisqu’il faut y prendre goût. Avant de tout boire, il est recommandé de prendre d’abord une petite gorgée. Cette dernière va permettre d’habituer le palais en laissant le whisky glisser sur l’ensemble de la langue pour recevoir l’ensemble des saveurs. Conserver la gorgée par la suite pour la mélanger à la salive avant de rebondir dans toute la bouche. Une fois bien tapissé, le palais va être prêt à accueillir les gorgées suivantes dans des conditions meilleures. Et pour terminer, il faut boire le reste du verre en prenant le temps de le savourer sans oublier que grâce au socle réfrigérant du verre, le whisky n’aura pas le temps de réchauffer.

Avec quelles autres boissons mélanger son whisky sans trop le dénaturer ?
Glaçon et température : comment boire un whisky ?