Déguster un whisky : le choix du bon verre

Avant toute chose, il faut noter que la dégustation de whisky est un plaisir et que vous pouvez déguster votre whisky avec le verre que vous préférez. Les conseils sur cet article ne sont donc pas des lois, mais seulement des astuces pour bien profiter de votre dégustation. Vous pouvez également déguster un whisky avec des verres différents afin de faire ressortir les différents arômes. Les tailles et la forme du verre à whisky donneront aussi des variations importantes. Mais quel verre convient à la dégustation de whisky ?

Dégustation de whisky : choisir le bon verre

Pendant la dégustation de whisky, le verre utilisé joue un rôle essentiel sur la perception des arômes, de la texture et de la couleur. En effet, il n’y a pas vraiment de verre typique pour déguster un whisky, pourtant certains verres sont plus recommandés que d’autres. Tout d’abord, le verre trumbler (traditionnel verre à whisky) est à proscrire. En fait, sa forme cylindrique et large, fait échapper tous les arômes et ne présente pas d’intérêt pour la dégustation. Préférez plutôt les verres à col serré. Cette forme de verre nous oblige à relever un peu la tête. Cette inclinaison est essentielle car elle conditionne la parvenue du whisky en bouche. Puisque la dégustation est un exercice qui réunit les sens, la vue prend aussi une place importante. Par conséquent, veuillez éviter d’utiliser des verres colorés afin de mettre en évidence la qualité visuelle du whisky. Optez pour un verre lisse et transparent comme le verre-ballon (appelé aussi verre à cognac) ou le verre-tulipe (également connu sous le nom de copita).

Dégustation de whisky : conseils

Pour une dégustation optimale, une petite quantité de whisky suffit (1,5 à 3 centilitres environ). Si la quantité est trop importante, il vous serait un peu difficile de faire tourner votre whisky dans le verre. Tandis qu’avec une quantité trop petite, le whisky aura du mal à exprimer ses caractéristiques. Sachez également qu’il ne faut pas mettre des glaçons dans le whisky. Certes la glace lui fait gagner en fraîcheur mais elle lui fait aussi perdre en expressivité. En effet, la glace neutralise et dilue les arômes du whisky.

Dégustation de whisky : environnement et moment propice

Un endroit où la température est trop élevée, une pièce enfumée ou polluée par des odeurs désagréables n’est évidemment pas propice à la dégustation de whisky. De même, il vaut mieux choisir un endroit bien éclairé afin d’effectuer une analyse visuelle du whisky. Chaque personne a également des besoins différents en matière de dégustation. En effet, certaines personnes ont besoin de s’isoler pour mieux goûter tandis que d’autres préfèrent échanger. Dans tous les cas, la dégustation demande une attention minimale. Elle ne se fait pas seulement au fin de repas, certains whisky légers et frais peuvent également se déguster aisément à l’apéritif.

Avec quelles autres boissons mélanger son whisky sans trop le dénaturer ?
Sentir son whisky pour mieux apprécier sa palette aromatique